Toxicologie des animaux de compagnie
Le naphtalène
Présentation
Voir « paradichlorobenzène »

Il s’agit d’une molécule très toxique utilisée, de plus en plus rarement, comme insecticide (antimite) et désodorisant, rencontrée sous le nom de naphtaline.
Le naphtalène est irritant pour la peau, les muqueuses oculaires et les voies aériennes.
Espèces concernées
Le chat, le chien et les Nouveaux Animaux de Compagnie sont concernés par les intoxications au naphtalène.
Circonstances de l'intoxication
Il s’agit la plupart du temps de l’ingestion accidentelle de boules de naphtaline.
Pharmacocinétique
On sait qu’il existe chez l’homme un passage transplacentaire et une fœtotoxicité.
Symptomatologie
Symptomatologie chez l’homme :
Signes digestifs :
  • nausées
  • vomissements
  • diarrhée
  • douleurs abdominales
Signes neurologiques :
  • chez l’enfant, troubles de la conscience et convulsions décrits suite à l’ingestion d’au moins une boule de naphtaline

Symptomatologie chez les animaux :
Ils sont donnés, par ordre de fréquence, à partir des cas rencontrés au CNITV :
  • vomissements
  • prostration
  • hypersalivation
  • trémulations musculaires
  • ataxie, hypothermie, convulsions, mydriase, diarrhée
Diagnostic
Lors de suspicion d’intoxication au naphtalène, il est recommandé de réaliser une radiographie abdominale : les boules de naphtaline sont radio-opaques.
Traitement
Traitement éliminatoire :
  • faire vomir et administrer du charbon actif (adsorbant)
  • pansements digestifs
Traitement symptomatique :
  • diazépam (Valium®) en cas de convulsions
Contre-indications :
  • ne pas donner de lait ou de matières grasses pendant les deux à trois jours suivants pour ne pas favoriser l’absorption.